Maman sexe sexe pression

maman sexe sexe pression

Mais cette étude a été critiquée par d' autres scientifiques qui ont mis en cause la méthode utilisée. Dans cette étude, une équipe de chercheurs canadiens et chinois a suivi un large échantillon de femmes qui avaient un projet de maternité, pour savoir s'il y avait un lien entre la santé de la mère avant sa grossesse et le sexe du bébé.

Les mamans de garçons avaient une pression artérielle plus élevée avant la grossesse que les mamans de filles. La cohorte étudiée était composée de 1.

Des mesures de pression artérielle, cholestérol , triglycérides , glucose ont été réalisées. Toutes les jeunes femmes ont ensuite démarré une grossesse , en moyenne 26 semaines plus tard. Ceci a conduit à la naissance de garçons et filles. La pression systolique avant la grossesse était plus élevée chez les femmes qui ont eu un garçon que celles qui ont eu une fille.

Plus elle s'élevait, plus les chances d'avoir un garçon augmentaient. Après avoir ajusté les résultats en fonction d'autres facteurs, la pression artérielle des mamans de garçons était toujours plus haute que celle des mamans de filles.

L'analyse statistique des résultats montrait que la pression artérielle systolique avant la grossesse était le seul paramètre capable de prédire le sexe du bébé. Ces résultats doivent cependant être pris avec précaution: Elle montre seulement une corrélation entre les deux. Cette étude pourrait donc inciter les scientifiques à approfondir les facteurs qui influencent le sex-ratio des naissances.

Une étude britannique tend à démontrer que le sexe des enfants à la naissance serait dépendant du type d'alimentation de la future maman. La cause de ce déséquilibre reste inconnue, bien que de nombreuses hypothèses aient été avancées, notamment les contaminants alimentaires ou l'introduction d' hormones dans l'alimentation du bétail, entre autres.

L'idée repose sur le fait que, chez les mammifères , le succès reproducteur des mâles n'est pas sélectionné de la même manière que celui des femelles. Au bout du compte, l'effet Trivers-Willard devrait aboutir à ce que les parents en situation difficile aient davantage de filles que de garçons. En cherchant à vérifier cette hypothèse étrange, Fiona Mathews, biologiste à l'Université d'Exeter Grande-Bretagne et ses collègues, ont découvert un effet bien moins subtil L'étude a porté sur un échantillon de femmes enceintes ne connaissant pas le sexe de leur futur enfant.

Chacune a dû répondre à un questionnaire précis sur le type et la quantité de nourriture absorbée au moment de la conception et les chercheurs ont divisé le groupe en trois catégories basées sur le nombre de calories de leur alimentation. Autre constatation inattendue, le taux de naissances mâles semble aussi dépendre de la prise d'un petit déjeuner. Mais certains facteurs pourraient favoriser la survie des embryons mâles ou femelles.

C'est ce qu'ont cherché à savoir une équipe de scientifiques canadiens et chinois. Dans leur étude parue dans American Journal of Hypertension, ils ont constaté que la tension pouvait être liée à plus ou moins de chances de donner naissance à un garçon ou à une fille.

Les chercheurs ont recruté femmes projetant d'avoir un enfant dans un futur proche. Elles ont subi des analyses médicales avant leur grossesse avec la mesure de la pression artérielle, du cholestérol , des triglycérides et du glucose.

Le suivi a continué également durant les mois de grossesse. Les résultats indiquent que mères avec une tension plus élevée ont davantage donné naissance à des garçons que les mères moins tendues. Toutefois, il faut prendre ces données avec précaution car elles ne prouvent pas un lien de cause à effet. Les chercheurs estiment qu'elles pourraient cependant les aider à comprendre le sex ratio à la naissance en faveur des garçons.

La discrimination augmente le risque d'hypertension. Et la palme du meilleur régime de l'année est décernée à Découvrez le nouveau site. Santé des mains et des pieds. Bien choisir ses aliments. Les minéraux et oligo-éléments. Bien dans sa peau.

.

Sex toys les plus beaux sexes féminins


maman sexe sexe pression

...



Sexe soumis le sexe fairy tail

  • Sexe black sexe gros cul
  • Les chercheurs ont recruté femmes projetant d'avoir un enfant dans un futur proche. Si oui, cette nouvelle devrait vous intéresser: Pour en savoir plus.
  • Sexe hermaphrodite le sexe yasmine
  • Au bout du compte, l'effet Trivers-Willard devrait aboutir à ce que les parents en situation difficile aient davantage de filles que de garçons. L'hypertension gagne du terrain dans le monde, surtout en Asie.
  • 403




Éducation sexuelle le sexe vidéo arab


maman sexe sexe pression

Sexe Amateur Gratuit © 2018