Vous avez des relations sexuelles sexe soeur

vous avez des relations sexuelles sexe soeur

Oui c inscrit en moi , oui ça me fait chier , mais quand on e petits on se rends pas compte de ce que lon fait.. Jaurais préféré que ça ne se passe jamais , mais on ne peut pas revenir en arriere. Je suis venue en parler quelque part , pr me libérer.. Bien sur , je ne recommande ,et je ne conseille personne à avoir ce genre de relations avec ses freres et soeurs.

MAis , ça arrive.. Il est vraiment ignoble ton frere. Moi je ne pourrais pas me comporter comme ça avec qui que ce soit et encore moins avec ma soeur cherie.

Tu devrais en parler à tes parents pour qu'il arrete ce genre de remarques dégradantes. Moi je ne me suis jamais comporté de la sorte avec ma soeur meme si notre entente n'a pas toujours été au beau fixe. Nous depuis q'on a arrété c'est fini mais il faut dire aussi que ça se passait avant nos dix ans il y a tres longtemps quoi donc ça fait au moins dix ou quinze ans qu'on ne le fait plus,et en plus on avaient une certaine complicité!

Mais de toutes facons il n'a pas à te rabaisser comme ça c'est dégueulasse. Si il continue tu devrais peut etre t'éloigner de lui tout simplement,tu es majeure changes d'air. Oui, c'est un viol. Et tu n'est pas coupable. Oui, il t'a manipulée en te faisant croire que vous étiez complices, alors qu'en fait il abusait de toi. En faisant passer cet abus pour une relation normale entre frère et soeur, un rapport privilégié en somme Toi qui est demandeuse d'une relation qui te détruit.

Et pour t'empêcher de parler le mécanisme est simple: Pour que tu ne puisse pas dire qu'il est coupable. Or c'est faux, les abus commencent presque toujours à un âge où on n'a absoluement aucune idée de ce qu'est le sexe. De ce qu'est une fellation, et cie, et où on en a pas du tout envie. On fait passer la chose par des jeux qui dérapent.

Pour faire naître le sentiment de complicité, de c'est arrivé par hasard. Alors que non, c'est toujours préparé, même par un autre enfant, ça n'arrive jamais par hasard. Les parents sont partis, ils ne reviennent pas avant longtemps, personne ne doit passer, etc C'est vrai que une fois la relation d'abus installée on peut parfois aller vers son agresseur. Mais, ce n'est que l'effet de la manipulation. C'est comme c'est femmes qui au cours d'un viol se retrouvent au dessus de leur partenraire, du coup elles pensent être coupables.

C'est précisément ce que veut l'agresseur Car après rien n'est plus facile que de dire c'est toi qui me l'a demandé.

C'est la tétanie qui fait que ce genre de comportements est possible. Ca ne rend pas la victime coupable, car elle a cherché un peu de plaisir physique inconsciemment, ou de se resituer dans une situation normale d'échange d'affection.

Ca signe seulement son innocence. J'ai lu ce post jusqu'à la fin et j'ai bien cru ne rien entendre de sencé à cet appel au secours!! Moi aussi victime d'un inceste de l'âge de 4 ans à 11 ans par ma soeur ainée!!! Et oui , ça existe aussi entre soeur, je suis une femme!! J'ai souffert le martyr de vivre avec cette culpabilité, c'est inscrit pour tjrs en moi, j'ai fait des années de depression, plusieurs tentatives de suicides et je suis dependante à l'alcool aujourd'hui, à cause de ça!!!

NON , JAMAIS c'est du viol, tout simplement avec toute les conséquences desastreuse que ça peut avoir sur le plus fragile des être un enfants qui ne demand qu'à être aimé et protégé par les plus grands et voilà ce qui arrive!! Les parents sont en cause aussi car souvent déficients dans leur rôle de protecteurs, ils doivent voir c qui se passe entre leurs enfants sinon, c'est de la non assistance à personne en danger! Bon, moi même si j'ai l'air un peu ennervée comme ça , j'ai pu apprendre à vivre avec mais c'est passé par une psychothérapie dans une association de victime, il n'y a que ça qui m'a sauvée!!!

Prends soin de toi petite fille et fait toi aider et parle à tes parents, je t'en prie fait le!!! C'est toute ta vie qui a été mise en danger, sauve toi , tu en a le pouvoir et le devoir aussi, pour tout les autres enfants qui , eux ne s'en sortiront jamais!!

Bon, moi contrairement a d'autres qui ont répondu, je n'ai pas l'impression d'un viol ou d'un truc forcé, mais plutot que vous étiez tous les deux consentants. Peut etre que j'ai mal compris tes posts, mais en tout cas c'est l'impression que j'ai.

Bien sur, se dire que "c'est lui qui m'a forcé" "c'est lui le méchant dans l'histoire", etc, comme certains l'ont conseillé, c'est un peu la solution de facilité qui évite de se remettre en question soi meme. Je suis d'accord avec patroucka: Les autres, ne venez pas me dire que je ne sais pas de quoi je parle car je le sais très bien moi aussi j'ai subi l'inceste mais je n'étais pas du tout consentante.

Bref, si tu étais consentante , ce sont des erreurs de jeunesse, tout le monde en fait. Par contre pour résoudre ton problème, le mieux c'est quand meme de lui en parler clairement et de mettre vraiment les points sur les i, quitte à vous facher pour un moment. Et si jamais il menace d'en parler autour de lui, n'oublie pas que vous étiez deux donc il devra parler de lui aussi et de son role dans l'histoire C clair que si des personnes comme toi lisbee, continu à nier la gravité des choses, ce sera de pire en pire!!!

Regardais cette societé de merde, ces enfants pris pour des objets sexuels, un cercle vicieux pour ceux qui continu à croire qu'il n'en on pas souffert, c grave!! Bonjour a tout le monde. Merci beaucoup de mavoir répondu.. Je suis très touchée par vos réponses , jen ai les larmes aux yeux. Je ne sais pas trop quoi répondre.. C bete , mais je nai pas envie den parler avec lui. Je ne pense pas que plus tard il abusera de petite fille.. Mais c clair que vos réponses et témoignages mont beaucoup touché.

Je nai jamais di quil mavait forcé , et je nai jamais dit quil etait coupable.. Ce que je lui reproche , c detre forcément plus agé que moi , et que je pense que c t à lui de se rendre compte avant que ce nétai pas sain.. Oui , on peut dire.. Je ny pense pas tous les jours.. Bref , je pense de plus en plus a aller voir un psy oui.. M enfin , merci a vous tous.

Il faut que tu réagisses.. Il faut que tu leur expliques que c normal davoir des pulsions sexuelles , que ce nest pas sale de se toucher ahaha ca fait penser o doc.. Explique leur quils peuvent trouver du plaisir tout seul et quils ont encore tout le temps de découvrir le corps du sexe opposé , et pas celui de leur frer ou soeur Je sais pas , c tendu comme situation..

Et je rajouterai que ce genre de pratique est plus connues entre cousin cousine Pour ma part cela s'appel inceste, j'ai vecu cela avec mon frère ainé. Lui, c'est mon "frère", votre fils. Il estimait que je devais être moins ignorante sur les jeux de l'amour pour le jour où je rencontrerais un homme.

Pour le jeu, j'étais la malade et mon frère le docteur. Lui, le grand frère, intellectuel et tant aimé par les parents. Il m'ordonnait de me déshabiller et je devais me laisser faire. Il se mettait devant la porte et me faisait enlever ma culotte, je ne voulais pas. Je le menaçais de tout vous dire, Papa et Maman. Loin de l'inquiéter, cette menace avait pour effet de le faire sourire. Il me faisait comprendre, sûr de lui, que la confiance que vous lui portiez le rendait intouchable.

Il n'avait qu'à nier, ses paroles seraient reçues sans la moindre réserve. Je n'avais aucune chance d'être entendue, je pense même que c'est moi qu'on aurait punie pour avoir osé raconter de telles calomnies. Je savais cela et n'avais donc aucun autre choix que d'accepter. Je sais aujourd'hui que j'avais raison d'avoir peur de tout avouer, car même à quarante ans, onze ans après vous avoir tout révélé, vous ne me croyez toujours pas. Mon frère aîné, lui, reste un véritable dieu dans la famille.

Salut non il ne ma pas violenté , et non plus je nai pas de souvenir davoir dit non enfin si.. Sinon ,je sais que vous ne pouvez que me conseiller.. J avais surtout besoin de parler et d'échanger.

Je nai pas envie den parler avec mon frere.. Tu vas me trouver un peu dur C'est pas sympas ce que je dis, mais si tu bouge pas ton cul pour ameliorer ta vie, personne le fera pour toi.

C'est ptet un mauvais moment à passer, mais après ça pourrait t'aporter beaucoup. Si tu fesais fermer son clapet a ton idiot de frere et que tu jetai l'éponge sur ton passé que tu n'aime pas, tu aurai certainement de meilleures relations avec les hommes!! On est tous passé par des periodes dont on est plus ou moins fier et qu'on assume plus ou moins.

Faut pas laisser ce genre de souvenir bousiller ta vie, t'en a qu'une seule téhoriquement , alors la bousille pas pour du passé, c'est l'avenir qui importe le plus, même si je consçoit que dans certains cas c'est difficile à concevoir. Courage et tiens nous au courant de ton évolution.

Elle racontait que quand elle était petite, je l'avais obligée à se frotter contre moi Est ce que c'est grave?? Je n'ai jamais osé en parler jusqu'ici; trop honte; trop peur des réactions Je ne sais plus quoi faire, j'aurais besoin d'avoir vos avis, de savoir comment je peux m'en sortir, si je suis oui ou non un véritable "bourreau" C'est normal que tu regrette et que elle aussi elle regrette que ce genre de choses ce soit passées.

Pourtant il semblerait que de nombreuses personnes aient vécu ces situations. Personnelement, je ne vois aucun réel mal dans ce qui c'est passé, à partir du moment ou il n'y a pas eu de réelles violences, de vrai viol quoi. Vous n'etiez que des enfants, toutes les deux, d'accord tu etai un peu plus vieille, mais tu n'était pas une adulte. L'une des seules choses que tu peu faire pour te soulager et detendre l'atmosphere c'est d'en parler seules à seules avec ta soeur.

Il faut vous dire que c'est pas la fin du monde non plus, tu l'as pas excisée ou tu l'as pas torturée sexuelement, vous vous etes fait des bisous et vous vous etes frotées Ne vous prenez pas la tête pour des morales dictées par des gens qui ne respectent pas eux même la morale. Nous entre cousins et frère on a fait à peu près la même chose on a peut-etre été un peu moin loin! Franchement nous on se prend pa la tète avec on en rigole on était môme c'est tout! Mon ami, a dit a tout le monde que c'était faux que nous deux nous n'avions rien fait J'ai 14 ans Premiere fois a 14 ans histoire 14 ans relation?

Signaler Commenter la réponse de lolo41lolo Cette réponse vous a-t-elle aidé? N'oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l'auteur: Merci Merci pour votre retour. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible. Commenter la réponse de lolo41lolo Signaler Commenter la réponse de laulaulou. Oui je trouve aussi qu'il a été sévère, l'exclusion est effectivement exagérée.

Vous avez raison de vous révolter. Est-ce que vos parents ont prit contact avec l'inspection académique? Vous avez certes fait une bêtise mais il n' y a pas mort d'homme et concernant les insultes et la pression, c'est à vous de vous retourner contre ça avec l'aide de vos parents. Je vous souhaite beaucoup de courage et tenez bon! Leaaura - 20 nov. Commenter la réponse de laulaulou. Oui tout à fait et à côté de ça ces jeunes cherchent à faire et à être comme les copains, toujours ce phénomène de masse.

C'est la société qui est conçu ainsi. Que le principal ne se détache pas de ce phénomène est assez dommage. Oui le principal est vraiment.. Je suis de tout coeur avec toi dans cette histoire Vas y et bon courage. Signaler Commenter la réponse de Bilow.

Bilow Messages postés samedi 21 août Date d'inscription 2 août Dernière intervention - 2 oct. Commenter la réponse de Bilow. Signaler Commenter la réponse de soraya

..

Video sexe France jeunes parties de sexe

Posez votre question Signaler Répondre au sujet. Lanraimag - 6 nov. Sexualité Posez votre question Signaler Répondre au sujet. Bonjour, j'ai 14 ans depuis maintenant 3 mois. Il y a une semaine de ça, j'ai eu un rapport sexuel protégé avec un garçon que j'apprécie beaucoup, mais je ne suis jamais sorti avec lui. Lui est amoureux de moi, et tout les deux on voulait "essayer". On étais tout les deux internes, donc du coup je suis aller dans sa chambre un soir, on a parler et tout puis tout est venue naturellement.

Je sais qu'il y a eu pénétration, mais je ne sais pas si l'hymen a été déchirer ou autres Le truc c'est que quelqu'un à dit que j'étais aller dans la chambre d'un garçons, ce qu'il formellement interdit dans mon établissement.

Donc ce garçons et moi avont étés renvoyer définitivement de l'internat. Puis la rumeur a couru et cour toujours que j'ai couché avec ce gars. Ma mère et mon père veulent porté plainte contre mon établissement pour mon renvoie, mais c'est un peu plus compliqué que sa. Mais je voulais en venir, a: Pour prouver ma virginité ils veulent que j'aille voir un gynécologue, sauf que du coup le gynécologue va dire que je ne suis plus vierge.

Je pratique de la danse dans un conservatoire, donc je danse souvent et je suis très souple. Et pendant l'acte je n'ai pas saigné, je pourrais dire que mon hymen est déchirer à cause de la danse je suis extrêmement souple ou Mais comme j'ai pas vraiment eu mal, sa se pourrait que je sois finalement toujours vierge?

Je peux dire au gynéco de ne rien dire? Et comment faire au niveau de cette rumeur? Mon ami, a dit a tout le monde que c'était faux que nous deux nous n'avions rien fait J'ai 14 ans Premiere fois a 14 ans histoire 14 ans relation?

Signaler Commenter la réponse de lolo41lolo Cette réponse vous a-t-elle aidé? N'oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l'auteur: Merci Merci pour votre retour.

Et puis tu en avais envie Bien sûr que certains interdits sont culturels et relatifs comme l'homosexualité mais l'inceste sachant que selon les peuples il existe divers degrés d'inceste et la pédophilie n'en sont pas car ils ne peuvent se passer de violence physique ou psychologique ou les deux.

Et difficile d'imaginer une parfaite égalité entre les deux. C'est le cas sans doute des couples normaux mais l'impression de prison me semble renforcée. Cela me fait penser à une forme de totalitarisme entre deux personnes. Mais il existe sans doute des cas de couple frère soeur épanouis, qui ont leur sphère de couple, de famille, d'amis, professionnelle, etc qui ne se superposent pas mais je n'y crois guère.

En somme, tu devrais te fier à ce que tu ressens: C'est que bel et bien quelque chose ne va pas. Quand je revois mon frère, je suis heureuse de le serrer dans mes bras, de le taquiner, de blaguer, impatiente. Je ne me demande pas "qu'est-ce que je dis s'il veut qu'on couche ensemble? Sans doute un psychologue peut t'aider à peser le pour le le contre d'une telle relation.

Dans l'intervalle, mettre un peu de distance et lui dire d'arrêter de nier qu'il s'est passé quelque chose d'absolument pas anodin, te permettra de ne pas te laisser davantage embrouiller. Quelque chose vous a rapprochez. Le processus du dérapage unique et malheureux est entendable. Je te propose de lui dire en substance les mots suivant: En revanche, je ne souhaite plus avoir de rapports sexuels avec toi.

Tu fréquente des fille ou pas? L'alcool ne fait pas faire des choses dont tu n'as pas envie. Tu as joué avec elle à ce jeu. Tu l'as provoquée ou tu as répondu à ses provocations au lieu de la recadrer direct, chose que tu aurais faite si tu avais été complètement mal à l'aise dès le départ.

À moins que vous aurez un fonctionnement vraiment particulier à mon avis. Donc ce n'est pas pour te juger ou te faire culpabiliser mais pour te montrer que tu dois faire le point sur ta motivation profonde histoire de ne pas être malheureux ensuite,quelle que soit l'issue. Après la proximité et le fait de voir ta soeur dans sa vie de femme est sans doute un facteur qui contribue à te faire perdre tes repères. Elle sort avec des mecs depuis qu'elle n'est plus en ltr?

Et toi, avec les filles? Tu as joué le jeu, tu en avais envie. Tu culpabilises après coup. Le problème se situe plutôt au niveau de votre célibat. Sortez un peu plus, voyez un peu plus de monde, ce qui vous permettra de faire peut-être une rencontre chacun qui sera plus épanouissante.

Et si tu culpabilise autant c'est peut-être que justement tu as besoin d'une relation épanouissante. Donc le turbo des rencontres est à mettre surtout de ton côté. Sonde toi pour savoir si ça t'as vraiment plus ou si c'était juste du plaisir de transgression.

Personnellement je pourrais pas, mais il n'y a pas de mal en soi. Juste, sachez que l'écrasante majorité vous jugera, c'est comme ça. Si vous continuez restez discret et surtout vérifiez bien si ça n'altère pas en profondeur vos relations et que vous êtes vraiment ok avec ça.

En termes d'écologie, là il y a moyen de faire péter tous les repères. Vous êtes en terrain minés les gars, bonne chance. On reprend ses esprits et on trouve une solution pérenne. Tout d'abord, c'est une bonne chose qu'avoir fait la démarche de venir en parler, çà prouve que ça te travailles, et que tu avais besoin d'avis extérieurs, afin de pouvoir confronter ton opinion et chercher des éléments de réponses. Ensuite, je ne sais pas si je peux t'apporter une réponse claire, nette, et précise.

La question de la normalité de la chose est évidement à se poser. Ça a très bien pu être simplement une expérience, un "essai" pour tester les limiter voir les repousser. Personnellement, je ne trancherai, et comme l'a très bien dit Marshall Ombre, la meilleure façon de t'aider à trouver la réponse à cette question serait d'aller voir un psy et de lui en parler. Maintenant, une fois la question du "pourquoi" mise de coté, c'est surtout celle du "que faire" qui est a régler.

J'pense surtout comme Lenny2Stras, que maintenant, tu dois gérer l'acceptation, et surtout le "dépassement de l'acte". Tourner la page, et choisir ce que tu vas écrire sur la suivante. Astapunk le dit très bien, sors, changes toi les idées, dans un premier temps, histoire d'avoir les idées claires et et de pouvoir décompresser de la pression que tu as pu te mettre. Agir dans la précipitation n'est que rarement bénéfique.

Accorder de l'importance à la chose, okay, mais ne te laisse pas bouffer par tout ça. Nos valeurs Le manifeste FTS: Les règles Postez bienveillant et de bonne humeur. L'agressivité, l'ironie, le mauvais esprit, la négativité, la critique excessive et le pinaillage ne sont pas de bonnes façons de contribuer, et vous vaudront des sanctions.

Si la température monte avec quelqu'un: MP ou passez à autre chose. N'entretenez pas les prises de bec, ne répondez pas sous le coup de l'humeur. Se prendre la tronche sur Internet: Si votre score tombe en dessous de , votre compte sera verrouillé automatiquement.

Relisez les règles du forum , ça fait pas de mal. Fils rouges Epic Fails, vos pires plans lose Et le râteau d'or est attribué à Comment s'est passée votre découverte de FTS?

Partageons notre FTS Vos lectures: Toutes ces choses qu'on aime Les expats de FTS. Les hommes, expliqués aux femmes attention ça va être long Dans cet article: Comment aborder et draguer une fille dans la rue? Comment bien aborder une femme dans la rue, que dire pour l'aborder, la bonne façon de l'approcher, et comment lui donner envie de discuter avec vous.

Voici une série de routines simples et faciles à exécuter histoire de mettre toutes les chances de votre côté. Comment draguer au collège et au lycée Comment draguer au collège et au lycée: Si vous ne devez lire qu'un seul article sur la séduction et les rencontres, c'est probablement celui-ci. Arrêtez de porter du noir et du blanc! Parfois, même si vous avez embrassé une fille, ça stagne un peu.

Que faire pour donner envie à une fille de quelque chose de sérieux avec vous? En gros, on peut devenir plus populaire deux façons:. Retour à l'accueil Inscription Connexion.




vous avez des relations sexuelles sexe soeur

La police décide alors s'il convient ou non de porter une accusation contre l'enfant. Si l'enfant est âgé de moins de 12 ans, aucune accusation d'agression sexuelle ne peut être portée contre lui. Il peut être difficile d'admettre qu'une situation d'exploitation sexuelle pourrait exister entre vos enfants.

Et c'est peut-être encore plus difficile lorsqu'il faut l'avouer à quelqu'un d'autre. Le principal, c'est de se faire aider. Cette aide peut souvent s'obtenir auprès de la famille ou des amis, mais il se peut aussi que vous deviez vous en remettre à des tiers. Il s'agit souvent de professionnels. La découverte de la réalité plonge souvent les parents dans un état de désespoir et de confusion.

Vous pouvez ressentir de la déception et vous dire que vous avez échoué dans votre rôle de mère ou de père. Joignez-vous à un groupe de soutien pour les parents afin de mieux comprendre la nature de vos sentiments et de mieux les assumer.

Quel que soit l'âge de votre enfant, plusieurs choses peuvent se passer après que vous avez pris contact avec l'agence de protection de l'enfance: Beaucoup de centres offrant des services de counseling aux victimes d'agressions sexuelles ont aussi des programmes destinés aux auteurs d'agressions de ce type, pour autant qu'ils soient âgés de moins de 12 ans.

Souvent, ces enfants font eux-mêmes l'objet d'une exploitation sexuelle. Ils ont besoin d'être conseillés en tant que victimes, mais aussi pour qu'ils modifient leur comportement à l'égard des autres enfants. Il y a plusieurs avantages à faire intervenir la police et la justice criminelle lorsque l'agresseur est un enfant de plus de 12 ans:. Le traitement destiné à l'agresseur peut prendre plusieurs formes. Une solution consiste à laisser le jeune agresseur en liberté surveillée, en l'obligeant à recevoir des services de counseling dans son foyer.

Un agent de surveillance sera alors chargé de veiller à ce que l'ordonnance du juge soit respectée. Selon la gravité des infractions qu'il aura commises, le jeune agresseur peut être placé pendant un certain temps en centre de détention. Ces centres emploient des conseillers et des travailleurs sociaux spécialisés dans le traitement des agresseurs sexuels adolescents. Le traitement peut consister en des réunions de groupe pendant lesquelles l'agresseur réfléchit attentivement à son comportement, et en des services de counseling personnalisés qui l'aident à comprendre ses actes.

On peut aussi apprendre à l'agresseur quelques moyens élémentaires de bien vivre en société: Le plus important, c'est que les services de counseling peuvent empêcher le jeune agresseur de persister dans la délinquance à l'âge adulte. Le policier, le travailleur social ou l'employé des services de soutien aux victimes qui s'occupe de vous devrait pouvoir vous renseigner.

Une fois que vous aurez signalé l'incident, il pourra être important, pour que votre famille s'en remette, que l'agresseur comme les victimes suivent des séances de counseling.

Jérémie, âgé de 11 ans, a senti des pulsions sexuelles monter en lui alors qu'il regardait un vidéoclip de musique hip hop. Il lui a affirmé qu'un jour elle serait une grande danseuse et une chanteuse célèbre.

Par la suite, Ariane a pris l'habitude de passer et repasser devant le téléviseur juste pour attirer son attention. Un jour que Jérémie se plaignait d'être gêné par Ariane, cette dernière a raconté à sa mère ce que Jérémie lui avait demandé de faire. Sa mère s'est rendue à l'évidence que Jérémie avait eu un comportement répréhensible. Même si la situation dure depuis longtemps, vos enfants pourront reprendre le dessus.

Ils auront besoin d'amour et de compréhension, et il faudra les aider à voir plus clair dans leurs pensées et dans leurs sentiments. Toutes les familles connaissent des moments troubles lorsqu'un ou plusieurs de leurs membres ont des problèmes. Votre capacité à faire face aux problèmes vous permettra de vous en sortir. En communiquant avec votre entourage et en lui apportant votre soutien, vous participez à créer un nouveau sentiment de confiance chez les membres de la famille.

La meilleure façon de prévenir les agressions sexuelles entre frères et soeurs est de prêter attention à vos enfants: Des ressources additionnelles sont disponibles à votre centre de ressources communautaire, à votre bibliothèque publique ou au Centre national d'information sur la violence dans la famille.

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous. Ce livret répond aux questions suivantes: À qui s'adresse ce livret? Quel rapport y a-t-il entre cette forme d'agression et d'autres formes d'agression? Est-ce que notre famille s'en remettra? Il peut être difficile d'apprendre l'existence d'agressions sexuelles entre vos enfants. Les enfants vivant ensemble, la victime peut se sentir contrainte et prise au piège par l'agresseur pendant un temps prolongé.

Cette contrainte peut prendre la forme de chantage, de menace, de stimulation sexuelle ou de violence physique. Au départ, la victime fait habituellement confiance à l'agresseur à cause des liens familiaux qui les unissent. En outre, vos jeunes enfants s'en remettent naturellement à vous afin que vous trouviez une personne fiable et bienveillante pour les garder. Lorsque la personne que vous choisissez les exploite, ils peuvent de nouveau se sentir trahis, mais cette fois par vous.

Ils peuvent même avoir l'impression que vous approuvez ces mauvais traitements. Les victimes se sentent habituellement impuissantes à mettre fin à la situation. Elles se sentent incapables d'arrêter l'agresseur, à cause des menaces qu'il ou elle fait peser sur elles. Elles peuvent aussi se sentir démunies si vous refusez de croire leurs révélations. Ce sentiment d'impuissance peut se maintenir en elles et nuire à leur vie d'adulte.

Si vous déclarez à vos jeunes enfants qu'ils n'ont que ce qu'ils méritent, ou si vous les tenez responsables de quelques façons pour les agressions, ils vous croiront et ils auront honte. Et ce sentiment peut perdurer jusqu'à l'âge adulte. Si vous parvenez à croire et à soutenir votre enfant, vous permettrez à tous vos enfants de mieux se sentir.

C'est parce que, pour leur sécurité, les enfants dépendent de leur famille et de leurs parents. Est-ce le comportement que vous attendriez d'un enfant de cet âge?

Depuis combien de temps le comportement en question se manifeste-t-il? À quoi le comportement en question vise-t-il? Se touche fréquemment le sexe au lieu de jouer.

Cherche à comprendre ce qui différencie les filles et les garçons. Insiste après qu'on a répondu d'une manière acceptable à ses questions sur le sexe. Aime observer les adultes dans la salle de bains.

S'obstine à observer les adultes dans la salle de bains. Oblige d'autres enfants à jouer au docteur. Imite des actes sexuels. Il y a des avantages que le tribunal ordonne des séances de counseling pour l'agresseur impliqué dans la violence sexuelle entre frères et soeurs, telle qu'apprendre à se sentir responsable de son propre comportement et à se maîtriser.

Et c'est peut-être encore plus difficile lorsqu'il fait d'avouer à quelqu'un d'autre. Abus de pouvoir après s'être vu confier des responsabilités. Mais il est tout aussi important qu'ils sachent que ces responsabilités sont limitées. Elles leur donnent le droit de prendre des décisions lorsqu'ils ont la garde d'enfants plus jeunes, mais pas le droit de les mener par le bout du nez, de les accabler, de les menacer ou de leur faire du mal. En tant que parent, vous devez leur faire voir qu'être responsable ne signifie pas agir selon son bon vouloir.

Mathieu est un bon exemple de garçon aîné qui fait mauvais usage des responsabilités qu'on lui donne. Enfants témoins ou victimes d'agressions sexuelles. Les enfants sexuellement exploités par des membres de leur famille, par des adultes ou par des enfants plus âgés réagissent parfois en devenant violents physiquement.

Ils peuvent aussi réagir en faisant subir le même genre de traitement à des enfants plus jeunes à force de cajoleries, de manipulations ou de contrainte. Les parents qui laissent du matériel pornographique à la portée de leur progéniture courent le risque de voir leurs enfants imiter les comportements sexuels des adultes. De plus, les enfants qui peuvent accéder à Internet sans la supervision d'un adulte risquent d'être exposés à du matériel pornographique ou d'entrer en relation avec des adultes ou des adolescents qui sont des prédateurs sexuels.

Les enfants qui sont négligés, sur le plan physique ou affectif, ou souvent laissés à eux-mêmes, sont plus susceptibles de se livrer à toutes sortes d'expériences sexuelles.

Ils peuvent mettre en pratique des comportements sexuels appris avec d'autres enfants, vus dans du matériel pornographique ou expérimenter par eux-mêmes, pour essayer d'en retirer du plaisir. Un tel comportement peut s'expliquer en partie par la volonté d'assouvir des besoins de base tels que donner et recevoir de la chaleur humaine. C'est pourtant rarement le cas, à cause des différences de pouvoir qui existent entre les enfants. Lorsque ce comportement persiste ou s'intensifie, il peut devenir abusif, surtout si l'un des enfants désire y mettre fin et l'autre non.

Les enfants et les adolescents à qui l'on ne donne pas une éducation sur leur développement physique et sexuel adaptée à leur âge ont plus tendance à devenir des agresseurs sexuels. Certains parents peuvent choisir de fermer les yeux sur les incidents qui se sont produits parce qu'ils ne savent pas comment y faire face ou parce qu'ils leur rappellent de mauvais souvenirs. Lorsque vous vous sentez submergé par vos propres problèmes stress émotionnel, maladie, chômage, etc.

Dans ce cas, votre famille étendue ou un organisme de services sociaux pourra vous apporter un soulagement et vous aider à voir plus clair dans ce qui arrive à votre famille.

Plusieurs raisons expliquent pourquoi les parents ont de la difficulté à voir ce qui se passe entre leurs enfants: La victime peut être trop jeune pour se rendre compte de la situation. Elle peut penser que c'est quelque chose qui se fait dans toutes les familles. L'agresseur peut contraindre sa victime au silence en la menaçant de violence physique. L'enfant s'attribue la faute de l'incident, surtout lorsqu'il ou elle en retire un certain plaisir, ce qui peut expliquer son silence.

L'enfant agressé désire peut-être vous parler, mais ne sait pas comment s'exprimer sur ce qu'il subit. Il peut penser qu'il vous a fait comprendre indirectement ce qui se passait ou que vous êtes déjà au courant. Beaucoup d'enfants craignent aussi de causer du souci à leurs parents. Il se peut aussi que vous vous doutiez de quelque chose mais que vous choisissiez de vous fermer les yeux.

Il vous est peut-être difficile de croire que l'un de vos enfants puisse être un agresseur sexuel. Enfant de moins de 12 ans. Enfant de 12 ans et plus.

J'ai eut pas mal de relations et la dernière c'est terminé il y à 3 mois. Il est vrai que cela me permettait d'effacer momentanément l'attirance que j'éprouve envers ma soeur mais jammais définitivement.

Je précise aussi que contrairement aux autres filles je ne suis pas "amoureux" de ma soeur , j'éprouve seulement un désir charnel. Bonjour J arrive un peut tard mais bon Pour moi je ne trouve pas ça choquant car cela met aussi arrivé Cela c est passé pendant nos 1ere vacances que nous nous sommes offertes au bord de mer on avait 20 et 22 an.

Par la suite j ai eu une pulsion et je l ai embrassé et elle m a mis sa langue dans ma bouche quel bonheur ce fut. C est au bout d un moment de caresses que je lui es proposé d aller dans les dunes pour allez plus loin elle a dit ok et nous sommes partis faire ce que l on avait a faire l amour mais à ta différence nous avions pas de préservatif et ce fut la 1ere fois pour elle et moi que nous faisions cela sans protection et a l intérieur d elle.

Comme toi nous continuons à le faire ensemble, car de plus nous avons un apart ensemble ce qui nous facilite une liaison régulière depuis plus de 10 ans sans que cela soit un problème entre nous. Faire l'apologie de l'inceste, c'est le niveau ultime de la perversité. Légitimer l'inceste, c'est légitimer la pédophilie également. Dès que l'un des deux est "consentant". La règle des "18 ans", il est facile de la faire voler un éclat vu que c'est un nombre arbitraire. Un père pourrait donc légitimement quitter sa femme, pour sa propre fille tant que celle-ci serait consentante, et fonder une nouvelle famille avec elle.

Elle est pas belle la vie? Sauf qu'auparavant cela se taisait N'y a t'il pas plus ou moins un côté pervers chez tout le monde? Banaliser les relations incestueuses Est-ce uniquement de la sexualité, des sentiments, un amour qui va au delà de l'amour fraternel? Je pense que c'est un peu des trois à la fois. Dans la société d'aujourd'hui, beaucoup condamnent l'inceste, certains même comparent cet acte à la pédophilie ou du viol: Je ne suis pas d'accord.

Un enfant kidnappé et violé ou même une femme prise par surprise par un inconnu et abusée sexuellement, ce sont des actes barbares et condamnables par la justice. Ils sont conscients qu'ils ne vont pas se marier, pas fonder de famille, mais aiment faire l'amour de temps en temps, peut-être même par jeu.

Certains s'expriment ouvertement, comme sur ce forum, comme d'autres taisent la réalité de leurs sentiments, de leurs désirs et des actes accomplis par peur du regard d'autrui, d'être mal jugés. Aujourd'hui, on trouve cela répugnant, quand bien même ce sont les premières personnes à émettre des jugements de la sorte qui ont ressentit une telle attirance à un moment donné de leur vie. Il m'arrive souvent d'être jaloux lorsqu'elle est avec d'autres hommes, notamment lorsque je sors en boîte parfois, avec elle.

Déjà, lorsque nous étions enfants, elle voulait que je l'embrasse et dans l'adolescence, prenait mes doigts pour que je lui caresse l'entrejambe. Par le passé, il m'est arrivé de me masturber, en pleine nuit, pensant que tous le monde dormait dans la maison, et qu'elle rentre discrètement dans ma chambre parce qu'elle y avait vu de la lumière, me surprenant de se fait.

Nous avons souvent des discussions assez poussées sur nos expériences sexuelles communes durant lesquelles nous ne nous épargnons pas les détails. D'autres fois encore, lorsque nous nous rendons ensemble à la plage, il peut arriver qu'elle se frotte à moi, comme une provocation: Même des commerçants nous prennent souvent pour un couple lorsque l'un accompagne l'autre afin d'accomplir des tâches extérieures.

Il m'est arrivé, en rentrant de boîte et complètement saoul, de lui envoyer des messages pour qu'elle me rejoigne dans mon lit et, aussi fou que cela puisse paraître, j'ai toujours espoir que nous ayons une relation sexuelle, même si elle ne se produit qu'une fois, pour enfin être fixé quant au résultat. Beaucoup d'exemples comme ceux-là surviennent depuis de nombreuses années entre elle et moi, bien que nous ne soyons jamais allés aussi loin que des préliminaires ou même faire l'amour surtout parce que j'étais beaucoup plus réticent qu'elle à l'époque des faits - elle est plus exubérante que moi mais j'avoue sans honte que si ce n'étais pas encore le cas il y a quelques années, malgré notre proximité relationnelle, il m'arrive de repenser à ces moments et de la provoquer à mon tour dès que l'occasion se présente ou de me masturber en pensant à elle en imaginant divers scénarios.

Elle est en grande partie à l'origine de cette obsession et il est vrai qu'aujourd'hui, même si nous fréquentons chacun des personnes de notre côté, je pense souvent à elle dans de telles situations comme expliquées précédemment.

Je trouve cela moins traumatisant qu'une personne qui change de sexe grâce à la chirurgie parce qu'elle ne s'assume pas telle que la nature l'a faite. Lorsque ni tes amis et, pire encore, ta propre famille ne te reconnaît littéralement plus Ça n'a pas l'air de déranger beaucoup de monde lorsque l'image de l'homme et de la femme est mise en péril en ces occasions, lorsqu'il est aujourd'hui pratiquement impossible de savoir si la personne avec laquelle on partage notre lit ou même notre quotidien n'est en définitive pas celle que l'on croit, sur le plan physique du moins, tellement le travail post-opératoire est quasi-parfait.

Je pense que lorsque la notion de famille est bannie par ces pratiques parce qu'une personne changée par la chirurgie reste biologiquement un homme ou une femme et ne peut donc tomber enceinte ou faire des enfants , pas mal de monde doivent s'en mordre les doigts. Alors cessons de dire de l'inceste qu'il s'agit de la bête noire de notre société. La belle-famille La famille Maternité:

..

Bien sur , je ne recommande ,et je ne conseille personne à avoir ce genre de relations avec ses freres et soeurs. MAis , ça arrive.. Il est vraiment ignoble ton frere. Moi je ne pourrais pas me comporter comme ça avec qui que ce soit et encore moins avec ma soeur cherie. Tu devrais en parler à tes parents pour qu'il arrete ce genre de remarques dégradantes. Moi je ne me suis jamais comporté de la sorte avec ma soeur meme si notre entente n'a pas toujours été au beau fixe.

Nous depuis q'on a arrété c'est fini mais il faut dire aussi que ça se passait avant nos dix ans il y a tres longtemps quoi donc ça fait au moins dix ou quinze ans qu'on ne le fait plus,et en plus on avaient une certaine complicité! Mais de toutes facons il n'a pas à te rabaisser comme ça c'est dégueulasse. Si il continue tu devrais peut etre t'éloigner de lui tout simplement,tu es majeure changes d'air.

Oui, c'est un viol. Et tu n'est pas coupable. Oui, il t'a manipulée en te faisant croire que vous étiez complices, alors qu'en fait il abusait de toi. En faisant passer cet abus pour une relation normale entre frère et soeur, un rapport privilégié en somme Toi qui est demandeuse d'une relation qui te détruit.

Et pour t'empêcher de parler le mécanisme est simple: Pour que tu ne puisse pas dire qu'il est coupable. Or c'est faux, les abus commencent presque toujours à un âge où on n'a absoluement aucune idée de ce qu'est le sexe.

De ce qu'est une fellation, et cie, et où on en a pas du tout envie. On fait passer la chose par des jeux qui dérapent. Pour faire naître le sentiment de complicité, de c'est arrivé par hasard.

Alors que non, c'est toujours préparé, même par un autre enfant, ça n'arrive jamais par hasard. Les parents sont partis, ils ne reviennent pas avant longtemps, personne ne doit passer, etc C'est vrai que une fois la relation d'abus installée on peut parfois aller vers son agresseur. Mais, ce n'est que l'effet de la manipulation. C'est comme c'est femmes qui au cours d'un viol se retrouvent au dessus de leur partenraire, du coup elles pensent être coupables. C'est précisément ce que veut l'agresseur Car après rien n'est plus facile que de dire c'est toi qui me l'a demandé.

C'est la tétanie qui fait que ce genre de comportements est possible. Ca ne rend pas la victime coupable, car elle a cherché un peu de plaisir physique inconsciemment, ou de se resituer dans une situation normale d'échange d'affection. Ca signe seulement son innocence. J'ai lu ce post jusqu'à la fin et j'ai bien cru ne rien entendre de sencé à cet appel au secours!! Moi aussi victime d'un inceste de l'âge de 4 ans à 11 ans par ma soeur ainée!!!

Et oui , ça existe aussi entre soeur, je suis une femme!! J'ai souffert le martyr de vivre avec cette culpabilité, c'est inscrit pour tjrs en moi, j'ai fait des années de depression, plusieurs tentatives de suicides et je suis dependante à l'alcool aujourd'hui, à cause de ça!!!

NON , JAMAIS c'est du viol, tout simplement avec toute les conséquences desastreuse que ça peut avoir sur le plus fragile des être un enfants qui ne demand qu'à être aimé et protégé par les plus grands et voilà ce qui arrive!! Les parents sont en cause aussi car souvent déficients dans leur rôle de protecteurs, ils doivent voir c qui se passe entre leurs enfants sinon, c'est de la non assistance à personne en danger! Bon, moi même si j'ai l'air un peu ennervée comme ça , j'ai pu apprendre à vivre avec mais c'est passé par une psychothérapie dans une association de victime, il n'y a que ça qui m'a sauvée!!!

Prends soin de toi petite fille et fait toi aider et parle à tes parents, je t'en prie fait le!!! C'est toute ta vie qui a été mise en danger, sauve toi , tu en a le pouvoir et le devoir aussi, pour tout les autres enfants qui , eux ne s'en sortiront jamais!!

Bon, moi contrairement a d'autres qui ont répondu, je n'ai pas l'impression d'un viol ou d'un truc forcé, mais plutot que vous étiez tous les deux consentants. Peut etre que j'ai mal compris tes posts, mais en tout cas c'est l'impression que j'ai.

Bien sur, se dire que "c'est lui qui m'a forcé" "c'est lui le méchant dans l'histoire", etc, comme certains l'ont conseillé, c'est un peu la solution de facilité qui évite de se remettre en question soi meme. Je suis d'accord avec patroucka: Les autres, ne venez pas me dire que je ne sais pas de quoi je parle car je le sais très bien moi aussi j'ai subi l'inceste mais je n'étais pas du tout consentante. Bref, si tu étais consentante , ce sont des erreurs de jeunesse, tout le monde en fait.

Par contre pour résoudre ton problème, le mieux c'est quand meme de lui en parler clairement et de mettre vraiment les points sur les i, quitte à vous facher pour un moment. Et si jamais il menace d'en parler autour de lui, n'oublie pas que vous étiez deux donc il devra parler de lui aussi et de son role dans l'histoire C clair que si des personnes comme toi lisbee, continu à nier la gravité des choses, ce sera de pire en pire!!!

Regardais cette societé de merde, ces enfants pris pour des objets sexuels, un cercle vicieux pour ceux qui continu à croire qu'il n'en on pas souffert, c grave!! Bonjour a tout le monde. Merci beaucoup de mavoir répondu.. Je suis très touchée par vos réponses , jen ai les larmes aux yeux. Je ne sais pas trop quoi répondre.. C bete , mais je nai pas envie den parler avec lui. Je ne pense pas que plus tard il abusera de petite fille..

Mais c clair que vos réponses et témoignages mont beaucoup touché. Je nai jamais di quil mavait forcé , et je nai jamais dit quil etait coupable.. Ce que je lui reproche , c detre forcément plus agé que moi , et que je pense que c t à lui de se rendre compte avant que ce nétai pas sain..

Oui , on peut dire.. Je ny pense pas tous les jours.. Bref , je pense de plus en plus a aller voir un psy oui.. M enfin , merci a vous tous. Il faut que tu réagisses.. Il faut que tu leur expliques que c normal davoir des pulsions sexuelles , que ce nest pas sale de se toucher ahaha ca fait penser o doc.. Explique leur quils peuvent trouver du plaisir tout seul et quils ont encore tout le temps de découvrir le corps du sexe opposé , et pas celui de leur frer ou soeur Je sais pas , c tendu comme situation..

Et je rajouterai que ce genre de pratique est plus connues entre cousin cousine Pour ma part cela s'appel inceste, j'ai vecu cela avec mon frère ainé. Lui, c'est mon "frère", votre fils. Il estimait que je devais être moins ignorante sur les jeux de l'amour pour le jour où je rencontrerais un homme. Pour le jeu, j'étais la malade et mon frère le docteur. Lui, le grand frère, intellectuel et tant aimé par les parents. Il m'ordonnait de me déshabiller et je devais me laisser faire. Il se mettait devant la porte et me faisait enlever ma culotte, je ne voulais pas.

Je le menaçais de tout vous dire, Papa et Maman. Loin de l'inquiéter, cette menace avait pour effet de le faire sourire. Il me faisait comprendre, sûr de lui, que la confiance que vous lui portiez le rendait intouchable. Il n'avait qu'à nier, ses paroles seraient reçues sans la moindre réserve. Je n'avais aucune chance d'être entendue, je pense même que c'est moi qu'on aurait punie pour avoir osé raconter de telles calomnies. Je savais cela et n'avais donc aucun autre choix que d'accepter.

Je sais aujourd'hui que j'avais raison d'avoir peur de tout avouer, car même à quarante ans, onze ans après vous avoir tout révélé, vous ne me croyez toujours pas. Mon frère aîné, lui, reste un véritable dieu dans la famille. Salut non il ne ma pas violenté , et non plus je nai pas de souvenir davoir dit non enfin si..

Sinon ,je sais que vous ne pouvez que me conseiller.. J avais surtout besoin de parler et d'échanger. Je nai pas envie den parler avec mon frere.. Tu vas me trouver un peu dur C'est pas sympas ce que je dis, mais si tu bouge pas ton cul pour ameliorer ta vie, personne le fera pour toi. C'est ptet un mauvais moment à passer, mais après ça pourrait t'aporter beaucoup.

Si tu fesais fermer son clapet a ton idiot de frere et que tu jetai l'éponge sur ton passé que tu n'aime pas, tu aurai certainement de meilleures relations avec les hommes!!

On est tous passé par des periodes dont on est plus ou moins fier et qu'on assume plus ou moins. Faut pas laisser ce genre de souvenir bousiller ta vie, t'en a qu'une seule téhoriquement , alors la bousille pas pour du passé, c'est l'avenir qui importe le plus, même si je consçoit que dans certains cas c'est difficile à concevoir. Courage et tiens nous au courant de ton évolution.

Elle racontait que quand elle était petite, je l'avais obligée à se frotter contre moi Est ce que c'est grave?? Je n'ai jamais osé en parler jusqu'ici; trop honte; trop peur des réactions Je ne sais plus quoi faire, j'aurais besoin d'avoir vos avis, de savoir comment je peux m'en sortir, si je suis oui ou non un véritable "bourreau" C'est normal que tu regrette et que elle aussi elle regrette que ce genre de choses ce soit passées.

Pourtant il semblerait que de nombreuses personnes aient vécu ces situations. Personnelement, je ne vois aucun réel mal dans ce qui c'est passé, à partir du moment ou il n'y a pas eu de réelles violences, de vrai viol quoi. Vous n'etiez que des enfants, toutes les deux, d'accord tu etai un peu plus vieille, mais tu n'était pas une adulte.

L'une des seules choses que tu peu faire pour te soulager et detendre l'atmosphere c'est d'en parler seules à seules avec ta soeur. Il faut vous dire que c'est pas la fin du monde non plus, tu l'as pas excisée ou tu l'as pas torturée sexuelement, vous vous etes fait des bisous et vous vous etes frotées Ne vous prenez pas la tête pour des morales dictées par des gens qui ne respectent pas eux même la morale. Nous entre cousins et frère on a fait à peu près la même chose on a peut-etre été un peu moin loin!

Franchement nous on se prend pa la tète avec on en rigole on était môme c'est tout! Maintenant ça arrivera plus jamais n est trop grand: De toute façon, je ne le pourrais pas, j'ai également eu une relation plus que étrange avec ma soeur, soeur adoptive , dés l'age de 7 ou 8 ans, je me suis senti attiré par elle, nous avons eu des relations trés tendre et même bcp trop imtimiste, par contre nous avons franchi la barrière vers 15 ou 16 ans et nous avons eu une relation sexuelle avec penetration, même plusieurs, je sais que c'est horrible, mais sur le moment, j'ai apprécier et elle aussi!

Bien plus tard, la honte et la douleur d'un tel acte m'on poussé a lui en parler, je me suis excuser de ceci et je suis aller voir un psy, je voulais percer le mystere de cette attirence sexuelle, je n'ai pas appris grand chose mais je suis allé voir ma soeur et lui ai proposer d' aller au commissariat j'avais environ 18 ans je voulais me laver et me faire pardonner de cette relation, elle de son côté ne semblait pas touchée ni blessée, toute la culpabilité était sur mes épaules, j'ai été condamné à deux ans de prison!

Il y a une semaine de ça, j'ai eu un rapport sexuel protégé avec un garçon que j'apprécie beaucoup, mais je ne suis jamais sorti avec lui. Lui est amoureux de moi, et tout les deux on voulait "essayer". On étais tout les deux internes, donc du coup je suis aller dans sa chambre un soir, on a parler et tout puis tout est venue naturellement. Je sais qu'il y a eu pénétration, mais je ne sais pas si l'hymen a été déchirer ou autres Le truc c'est que quelqu'un à dit que j'étais aller dans la chambre d'un garçons, ce qu'il formellement interdit dans mon établissement.

Donc ce garçons et moi avont étés renvoyer définitivement de l'internat. Puis la rumeur a couru et cour toujours que j'ai couché avec ce gars. Ma mère et mon père veulent porté plainte contre mon établissement pour mon renvoie, mais c'est un peu plus compliqué que sa. Mais je voulais en venir, a: Pour prouver ma virginité ils veulent que j'aille voir un gynécologue, sauf que du coup le gynécologue va dire que je ne suis plus vierge.

Je pratique de la danse dans un conservatoire, donc je danse souvent et je suis très souple. Et pendant l'acte je n'ai pas saigné, je pourrais dire que mon hymen est déchirer à cause de la danse je suis extrêmement souple ou Mais comme j'ai pas vraiment eu mal, sa se pourrait que je sois finalement toujours vierge? Je peux dire au gynéco de ne rien dire?

Et comment faire au niveau de cette rumeur? Mon ami, a dit a tout le monde que c'était faux que nous deux nous n'avions rien fait J'ai 14 ans Premiere fois a 14 ans histoire 14 ans relation? Signaler Commenter la réponse de lolo41lolo Cette réponse vous a-t-elle aidé? N'oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l'auteur: Merci Merci pour votre retour.

Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible. Commenter la réponse de lolo41lolo Signaler Commenter la réponse de laulaulou.

Oui je trouve aussi qu'il a été sévère, l'exclusion est effectivement exagérée.









Sexe Amateur Gratuit © 2018